jeudi 6 février 2020

Equipement outdoor: test en cours



En cours de test, la doudoune SIMOND (veste isolante "grand froid") MAKALU II (voir ici les données du fabricant https://www.simond.fr/veste-disolation-en-duvet-makalu-ii-rouge-id_8495234 ).

Avec son garnissage naturel (plumes et duvet de canard) pour un pouvoir gonflant de 700 Cuin, cette veste à 150 euros est annoncée pour une température de confort à -29°C. 

Les tests en cours, d'abord en conditions hivernales dans les Alpes, puis dès Octobre 2020 sur la côte ouest du Groenland (#GraalExpe), me permettront de savoir si cette down jacket est vraiment isolante du "grand froid" et si elle est capable de résister aux conditions difficiles d'une expédition polaire de plusieurs semaines dans l'Arctique!


mercredi 22 janvier 2020

Les classiques et le petit (re) nouveau!

Dans le petit écosystème de la Presse magazine "Montagne", on trouve un peu de tout! 

Il y a le "classique" de chez Classique, qui nous propose année après année, presque toujours les mêmes sujets, comme par exemple:

-Le Spécial Mont-Blanc
-L'Himalaya et ses 14 "8 000'"
-Le test des skis de rando
-Le guide de l'Hiver
-Le guide de l'Eté

Il y a également, le vieux de la vieille, qui aime à se refaire une beauté en publiant ses articles en différentes langues... Mais, qui sur le fond, n'arrive pas vraiment à changer pour se mettre en capacité de diffuser de l'info en corrélation avec l'ère du temps.





Comme nous sommes en 2020, et que le temps réel (celui du web et des réseaux sociaux) s'impose en tant que nouvelle unité de mesure, il faut savoir  adapter sa monture pour passer en mode storytelling de a à z.

Alors, voici qu'un petit nouveau (mais, qui n'est pas tout à fait nouveau), débarque sans tambours ni trompettes, pour nous proposer une approche différente, décoiffante, intéressante! Le hic, c'est qu'il ne paraît qu'en allemand, mais qu'est ce que c'est bien fait!






jeudi 21 novembre 2019

Cinque Terre en Automne...

Quelle est la meilleure période pour partir en randonnée aux Cinque Terre?


Oubliez immédiatement la saison estivale! Les sentiers, les villages et les hébergements sont pris d'assaut par une foule de touristes qui rendent toute la cote ligure infréquentable. Les meilleurs moments pour découvrir "au calme" cette superbe région, restent le début du Printemps (Avril, Mai) et l'Automne (Octobre, Novembre).


Une fois sur place, faites l'achat du "sésame", la fameuse CinqueTerre Card. Pour 16 euro par jour, (il est possible de prendre une carte valable plusieurs jours) cette carte vous permet de profiter gratuitement des navettes en bus, en train, des toilettes publiques (habituellement payantes en Italie), du WiFi5terre et du libre-passage sur certains sentiers. 

Tous les sentiers ne sont pas en libre-passage aux Cinque Terre! Sur certaines portions de la cote ligure, des CheckPoint contrôlent la validité de votre CinqueTerre Card (comme par exemple entre les villages de Monterosso et Vernazza). D'autres sentiers sont carrément fermés (éboulements...).


La signalisation est à "l'italienne"! De nombreux panneaux, des marques de peintures ici et là, jalonnent les innombrables chemins qui permettent de parcourir toute la région. Vous devrez quand même vous servir de la carte CINQUE TERRE e Golfo dei Poeti (au 1:40 000e éditée par le CAI), pour éviter les erreurs de parcours qui peuvent rallonger considérablement les temps de marche. Pour plus d'infos: CinqueTerre



Il ne vous restera alors plus qu'à vous lancer dans la grande traversée des Cinque Terre de Levanto jusqu'à Porto Venere, en passant par des villages tous plus beaux les uns que les autres!




vendredi 13 septembre 2019

Nez noirs du Haut-Valais

Belle rencontre et quelle rencontre avec l'animal emblématique du Haut-Valais!



Zermatt et le Cervin me fascinent toujours autant. Aussi, dès que j'en ai l'occasion, je file en Valais pour randonner sur les sentiers d'altitude (les mythiques "höhenweg") qui surplombent tout le Mattertal.
Il y a bien sûr le célèbre Europaweg qui s'étire de Grächen jusqu'à Zermatt (avec la passerelle suspendue Charles Kuonen). voir ici
Mais, celui que je préfère, c'est de loin le Höhbalmen Edelweissweg, car ce sentier en boucle sur les hauts de Zermatt permet de découvrir les multiples facettes des sommets (Cervin, Mont Rose, Breithorn, Lyskamm...) qui entourent le village.

En cheminant à flanc de pentes, il y a d'abord la longue montée pour rejoindre la cabane Alterhaupt puis la Triftberggasthaus. Le parcours se poursuit par la  longue traversée du Höhbalmen, avant de commencer la descente en direction du pied de la fabuleuse face nord du Cervin (Matterhorn). La boucle se poursuit  alors en direction du surprenant hameau de Zmutt, véritable merveille de l'architecture walser, avant de rejoindre Zermatt.

Et, c'est justement sur cet itinéraire d'altitude que l'on le plus de chance de rencontrer les fameux moutons à nez noir du Valais!


Mignon, attachant, il a tout pour plaire même si ce n'est qu'un mouton...









lundi 26 août 2019

La "route du lait": le parcours GPS



Les points GPS suivants permettent de suivre sans problème, la "route du lait"   à voir ici  avec sa variante par les chalets de Barme!


1 Départ fictif (gare de départ du téléphérique de Planachaux)
1' Départ réel (gare d'arrivée du téléphérique de Planachaux)

1- 556 193 / 113 874
1'- 554 169 / 113 916

2- 553 999 / 113 986
3- 554 265 / 113 366
4- 553 397 / 114 010
5- 552 663 / 114 382
6- 552 227 / 114 246
7- 551 823 / 113 786
8- 551 483 / 112 976 (Lapisa)
9- 551 869 / 113 022
10- 551 119 / 112 576
11- 550 634 / 111 822
12- 550 585 / 111 431
13- 550 338 / 111 180
14- 551 308 / 111 154
15- 551 308 / 110 454
16- 553 032 / 111 023
17- 554 407 / 111 044
18- 554 674 / 111 670
19- 555 391 / 112 613
20- 556 193 / 113 874


samedi 24 août 2019

Région Dents du Midi, "la route du lait"

Au départ du téléphérique de Champéry, dans le val d'Illiez, la fameuse "route de lait" permet de découvrir en VTT les plus belles perspectives sur les massifs des Dents du Midi (3257 m) et des Dents Blanches (2728 m)!




La "route du lait" est en fait, une piste jeepable, qui permet de relier différents chalets d'alpage entre-eux. Avec des portions roulantes de type "billard", et beaucoup d'autres portions casse-pattes (voir casse-gueule à la descente). 

Longueur du parcours: 20,43 km (avec la variante par les chalets de Barme)
Montée: + 385 m
Descente: - 1282 m
Altitude départ: 1931 m
Altitude arrivée: 1018 m
Horaire: entre 2h15 et 2h45
Difficulté: exigeante (avec la variante par les chalets de Barme)

                                                                                                              
J'ai pour habitude de faire une pause casse-croûte au chalet d'alpage du Lapisa! L'accueil y est excellent et les spécialités proposées par Hubert et Maureen au Top!





Le reste n'est plus qu'une affaire de pilotage: savoir choisir les meilleures trajectoires à la descente, freiner au bon moment pour éviter de se laisser griser par la vitesse!


La variante que je propose, permet de passer par le magnifique site des chalets de Barme !



mardi 23 juillet 2019

Dent d'Oche en traversée

La Dent d'Oche est aux chablaisiens ce que le Salève est aux genevois! 
Emblématique montagne des Préalpes, elle capte tous les regards depuis les rives lémaniques, et sa réputation n'est plus à faire...
Toutefois, bien qu'elle paraisse facile d'accès, il n'en reste pas moins que son ascension et sa descente par la traversée de l'arête ouest-est qui domine la face nord, exigent d'avoir de l'expérience, le pied sûr et ne se fait que par temps sec!

Le départ se fait depuis les hauteurs du village de Bernex, pour rejoindre facilement les chalets d'Oche (alpage, ravitaillement en eau). D'ici, une montée facile qui passe au col de Rebolion (col donnant accès à la face nord et à sa célèbre voie Ravanel) vient buter au pied d'une cheminée (équipée avec des chaînes) qui permet de rejoindre le refuge. De là, une dernière portion aérienne donne accès à une antécime (croix métallique) avant de rejoindre le sommet proprement dit (2222 m).



Depuis le point sommital, la vue s'ouvre largement sur les sommets du haut lac (Cornettes, Grammont, Jumelles...) et sur beaucoup d'autres!


La descente en direction du col de Planchamp, s'effectue par un parcours d'arêtes aérien sur des portions étroites avec des rochers glissants, et où la moindre chute est interdite! La trace à suivre est balisée en jaune et des chaînes (installées dans les portions les plus difficiles) permettent un auto-assurage de bonne qualité.


Des bonnes chaussures de randonnée (exit sandales, tennis et autres baskets), une longe et des mousquetons (pour les moins expérimentés) permettront de se sentir en sécurité, car en montagne et ici plus qu'ailleurs, le risque zéro n'existe pas!