vendredi 26 décembre 2014

Bivouac, le bon plan!


8 conseils pour vous aider à passer la nuit au chaud…

1. Décompresser votre sac de couchage (impératif s'il est resté longtemps dans sa housse de compression). Essayer de redonner du "gonflant" à votre sac en le secouant recto-verso.

2. Couchez-vous "au chaud". Ne vous jetez pas dans votre duvet avant d'avoir effectué quelques mouvements pour réchauffer votre corps.

3. Evitez de vous couchez avec des vêtements humides (transpiration, pluie, neige)! Rien de pire que d'aller se coucher avec une désagréable sensation d'humidité! Vos heures de repos se transformeront vite en grosse galère. Prenez le temps de vous changer: enfilez des vêtements secs dont les fibres n'ont pas été compressées pour obtenir plus d'isolation, donc plus de confort!

4. Une fois dans le sac, évitez de vous couvrir totalement le visage: Bouche et nez doivent être à l'air libre de manière à éviter l'intérieur du duvet par votre respiration.

5. Dans la mesure du possible, chauffez un peu d'eau, remplissez votre gourde ou une bouteille et glissez la dans votre sac.

6. Mangez et buvez (chaud) avant de vous glisser dans votre sac de couchage. Votre corps à besoin d'énergie pour être capable de produire des calories par lui-même.

7. Vérifiez que votre duvet est adapté aux conditions de bivouac du moment: lieu, altitude, saison…).

8. Isolez vous du sol par tous les moyens: matelas mousse ou autre, papier journal, branchage…




dimanche 28 septembre 2014

FXB et la passerelle de Panossière!

Fin Septembre, avec cette météo estivale pas la peine d'hésiter, c'est à Panossière qu'il faut monter!

Située au coeur des Alpes valaisannes, à 2641 m juste au pied du Grand Combins, la cabane FXB peut se targuer d'avoir le plus beau panorama sur les glaces des Combins! La suite n'est que florilège…











lundi 22 septembre 2014

Chronique alpine 2: B17, le glacier recrache toujours des morceaux de l'appareil.

Plus d'un demi-siècle après le crash du B17 sur la paroi de la montagne, le petit glacier d'Estellette rejette encore régulièrement les débris du bombardier de l'US Air Force. 



Depuis le refuge Elisabetta, une ascension de quelques dizaines de minutes permet de rejoindre facilement le front du glacier au bas duquel sont dispersées toutes sortes de pièces métalliques…


Malgré toute la puissance du glacier en mouvement (phénomènes de fracturation, d'abrasion, d'érosion de la glace), certaines parties du B17 n'ont pas été broyés et sont encore largement identifiables: train d'atterrissage, partie d'une aile.




Les plus petits morceaux du B17 débouchent (par l'intermédiaire du réseau de drainage des eaux sous-glaciaires) au niveau du portail glaciaire! On retrouve alors des bouts de tableau de bord, des bougies d'allumage, des morceaux de capots moteurs, des faisceaux électriques.



L'aspect béant du portail glaciaire du glacier d'Estellette qui varie en fonction de la saison et du dynamisme de la glace, témoigne d'un glacier en retrait. Les prochaines années devraient donc être pleines de nouvelles découvertes!


Quelques liens intéressants:

mardi 16 septembre 2014

Chronique alpine 1: B17, Aiguille des Glaciers. Commémoration 2014


Si loin, si proche, l'Envers du Mont-Blanc est plus évocateur de grandes courses alpines (Innominata, Noire de Peuterey, Pilier du Frêney, Pilier Rouge du Brouillard…) que de tragédies aériennes. Cependant, la montagne malgré toute  la rudesse de sa beauté ne se résume pas seulement à l'alpinisme.









Petit rappel historique: début novembre 1946, lors d'une mission entre Naples et l'Angleterre, un B17 de l'US Air Force s'est écrasé sur la paroi de l'Aiguille des Glaciers pour une raison inconnue. Ce n'est qu'une année après, que la carcasse totalement disloquée de la forteresse volante, sera retrouvée par des éclaireurs-skieurs du 99e Bataillon d'infanterie alpine de Bourg-Saint-Maurice.

Aujourd'hui, après de longues d'années d'oubli et grâce à la volonté d'un petit comité d'amis (italo-franco-américains), des commémorations très fortes en émotions ont lieu de part et d'autre du col de la Seigne, comme ici le 14 septembre dernier au refuge Elisabetta.

(Frédéric Blond et Anne Lofton-Cobb)

(Michel Giroudy, le Maire de Bourg-St-Maurice)







à suivre: chronique alpine 2 (68 ans après la tragédie, le glacier n'a toujours pas fini de recracher les débris du B17). 






mardi 19 août 2014

La Chenalette (GD-ST-BERNARD)


Facile d'accès, aérienne (juste un peu, mais équipée par quelques câbles ici et là), l'ascension de la Chenalette se déguste sans modération.


Au départ de l'Hospice, juste après quelques dizaines de mètre de dénivellation, la vue s'ouvre "plein cadre" sur les seigneurs du lieu: le Gd Combin et le Vélan!



Le reste de la montée n'est alors plus qu'une affaire de patience avant de rejoindre le point culminant de cette ascension…


Cerise sur le gâteau, le panorama sur l'Envers du Mont-Blanc (Grandes Jorasses, Mont-Blanc…) est toujours aussi grandiose!


Et pour terminer en beauté, une petite variante (lors de la descente), permet de rejoindre le sentier qui vient du col des Chevaux.


samedi 21 juin 2014

Nostalgie au pied de l'Aiguille Midi (traversée La Para- les Glaciers - Signal Forbes)

Retrouvez mon dernier reportage "Nostalgie au pied de l'Aiguille du Midi" qui vient de paraître dans la revue LES ALPES, le magazine du Club Alpin Suisse (Juin 2014). (www.sac-cas.ch >revue >suggestion de courses).


Sur les traces d'un fantôme du tourisme chamoniard, découvrez ou redécouvrez une superbe randonnée qui s'élève en direction des anciennes gares de la Para et des Glaciers. Puis, file vers le glacier des Pèlerins et le Plan de l'Aiguille, avant de retrouver le sentier panoramique du Grand balcon Nord en direction du Signal Forbes et du Montenvers!





lundi 28 avril 2014

Eté/Automne 2014 avec InAlpes


Avec le retour des beaux jours, vient l'envie d'explorer de nouveaux horizons.
Pour la saison Eté/Automne 2014, je vous invite à venir découvrir les plus belles randonnées dans l'univers féerique des Alpes!

Avec InAlpes, revenez à l'essentiel, laissez vous portez par le calme, ressentez la nature et toute sa vitalité, tentez une expérience différente…

Avec InAlpes, profitez d'un pur moment de sérénité au coeur des Alpes, avec un subtil mélange d'air pur et de hauts sommets aux panoramas époustouflants.



www.inalpes.com

samedi 1 mars 2014

TSL SYMBIOZ, présentation!


Nouveau concept, nouveau design! Plus qu'une raquette à neige, la SYMBIOZ est une véritable révolution dans le domaine de la randonnée hivernale.
Hyper-flexible, ce modèle possède un "déroulé de pied" unique en son genre qui lui permet de s'adapter sans aucun effort tout naturellement à la marche.
Cette campagne de tests a été réalisé sur une période de 3 mois en terrain alpin avec tous types de neige. Les premières sorties (vu le manque de neige de décembre dernier) ont été de "type raquettes-cailloux. S'en sont suivies ensuite, une multitude de randonnées dont la plus haute en altitude, jusqu'à 2902 m (Mont Fourchon, Suisse).

Le côté technique:

Taille 59x21 cm (1,5 cm plus long que le modèle TSL 418).
Poids 980 gr x 2 (70 gr x 2 de plus que le modèle 418).
Fixations télescopiques mémorisables (tailles 37 à 50).
Tamis composite renforcé par des inserts en carbone (2 par raquette).
Griffe avant en aluminium (2 dents) positionnée sur l'avant de la fixation.
Cale de montée enclenchable au bâton positionnée sur la plaque articulée  (fixation) de la raquette.
8 crampons en acier inox positionnés sous le tamis de la raquette.
Multiples barres d'accroches positionnées de part et d'autre du tamis.


Qualité de fabrication: 5/5
Poids des raquettes: 5/5
Portance ou flottaison en neige poudreuse: 5/5
Déjaugeage (se dégager de la poudreuse à chaque pas): 5/5+
Tenue du pied, rigidité, stabilité: 5/5
Accroche (frontale): 5/5+
Accroche latérale (dévers): 5/5++
Facilité de progression sur pente relevée: 5/5+
Réglage des fixations: 5/5
Confort de la marche:5/5++

Prix de vente public: 290 Euros.

Sur le terrain, la REACTIVITE est le maître-mot de ce modèle qui parvient à allier:
-un "déroulé de pied" performant et unique en son genre (les sensations sont étonnantes de légèreté, de souplesse et c'est difficile, voire impossible, de pouvoir comparer la SYMBIOZ avec d'autres modèles de raquettes disponibles sur le marché).
-un "grip" qui donne à cette raquette une accroche optimale en neige dure (plus de sécurité lors des passages en dévers, les 8 crampons "inox" ne sont pas là juste pour faire beau!).
-un déjaugeage fluide et réactif (le retour d'énergie est au "top") grâce au design du tamis mais également à la présence des inserts en carbone.
A l'aise sur tous les terrains, ce modèle devrait donc vite devenir "la référence" dans le petit monde de la raquette à neige.



mardi 18 février 2014

TSL SYMBIOZ, teaser

Dent d'Oche, Château d'Oche, sommets typiques du Chablais pour une superbe mise en scène des raquettes Symbioz!



Les résultats des tests effectués avec InAlpes sur ce modèle depuis décembre dernier, seront présentés sur ce blog dès la fin Février.

lundi 10 février 2014

Grosse avalanche dans le Val Passiria (Tyrol du Sud)

Tous les effets dévastateurs d'une avalanche dans le Val Passiria (Tyrol du Sud).

Epicéas, rochers, tout y passe sauf  les chalets qui restent debout!

http://www.youtube.com/watch?v=f5waSw2mMfY